no ad

publications

Justin-Kalumba.jpeg
06 04, 2021 promotion

RDC : le gouvernement met en place un Fonds de garantie de l’entrepreneuriat

Le ministre des Classes moyennes, PME et Artisanat de la RD Congo, Justin Kalumba, a annoncé officiellement le 31 mars 2021, la mise en place d’un Fonds de garantie de l’entrepreneuriat au Congo (FOGEC) destiné à faciliter le financement des Petites et moyennes entreprises (PME).«Le FOGEC est  extrêmement nécessaire car il possède trois axes importants? Il s’agit de la garantie d’accès aux financements et le partage des risques avec les banques  classiques qui peuvent financer les PME; du financement participatif dans lequel l’État apporte les ressources dans le capital des PME qui n’ont pas de financement; et du subventionnement d’un projet qui peut ou ne peut pas faire l’objet d’un crédit ou d’un financement participatif, mais qui peut être subventionné par l’État», a-t-il déclaré à Kinshasa.Créé en novembre 2020, le FOGEC dispose des mécanismes de  fonctionnement mis en place en janvier 2021. Au mois de février, il a encaissé environ 500.000 USD. «D’ici trois ans, il sera possible de mobiliser environ 30 à 40 millions de dollars américains. Ce qui permettra aux Congolais d’avoir tous les deux ans un autre PDMPME (Projet d’appui au développement des micro, petites et moyennes entreprises) avec le fonds propre», projette le ministre Justin Kalumba.En 1973, il y avait eu un Fonds de garantie qui n’avait pas pu fonctionner parce qu’il n’avait que les ressources du budget de l’État comme source de financement. À l’inverse, les sources principales d’approvisionnement du FOGEC sont particulièrement indépendantes du budget de l’État. Et chaque province du pays pourra identifier un projet phare dans lequel l’État injectera des fonds au titre de subvention.


libre echo

Classement des pays africains les mieux préparés à l'e-commerce - (Infographie)
05/04, 2021

(Agence Ecofin) - Selon une récente étude de Statista*, le secteur africain de l’e-commerce est en passe d’atteindre une valeur de 24,7 millions USD cette année, pour 40,7 millions en 2025. Un boom impulsé entre autres par la Covid-19 et les blocages qu’elle a imposés au commerce conventionnel.


Didier Raoult distingué au Sénégal
05/04, 2021

De passage au Sénégal pour des travaux sur les nouveaux variants du Coronavirus, le Professeur Raoult s’est vu décorer par le président Macky Sall de la...


Nouvelles

no image

RDC : la Firme Roche présente officiellement son équipe et ses partenaires à Kinshasa

10/05/2021

Selon le Directeur Général de Roche/RDC Jean-Claude, l’objectif de cette présentation est de renforcer la collaboration entre la Firme Roche et les différentes institutions publiques intervenant dans cette collaboration ainsi que les structures partenaires privées.Il est aussi question de sensibiliser les décideurs politiques à cet enjeu de santé publique et à la prise en charge de patients atteints de cancer en République Démocratique du Congo.« Parmi les partenaires, nous avons, entre autres, le Ministère de la Santé, USAID, le Centre Nganda, la Clinique Ngaliema, la Clinique Universitaire de Kinshasa, l’Hôpital sino- congolais de N’djili, le Centre Hospitalier Monkole, l’Hôpital de référence du Camp Lufungula, l’Hôpital de référence de Kinshasa ex Mama Yemo, l’Hôpital Biamba Marie Mutombo, l’Hopital HJ de Limete, le Programme national multisectoriel de lutte contre le SIDA (PNMLS), et le Programme National de Lutte contre Sida (PNLS ) », a précisé le Directeur général de Roche/RDC.Hormis ces partenaires, Roche/RDC travaille aussi en collaboration avec le Centre national contre le cancer (CNLC) dirigé par le professeur Bienvenue Lebwaze.Selon Jean-Claude, la Firme Roche accompagnera les stratégies qui seront mises en place par ce Centre (CNLC) en envoyant 5 médecins en oncologie chaque année. Cela, dans le but d’aider la majorité des professionnels de santé dans la lutte contre le cancer.Sept sites sont déjà préparés à cet effet et seront bientôt transformés en Centre oncologique.Ainsi, avec la présence de ces différents partenaires, la Firme Roche rassure la population sur l’accélération de la mise en place de la prise en charge des patients.Pour rappel, Roche est un pionnier mondial dans le domaine des produits pharmaceutiques et du diagnostic.Cette firme a pour ambition de faire progresser la science afin d’améliorer la vie des gens.Son siège est à Bâle, en Suisse.Cette firme est active dans plus de 100 pays et employait en 2019 environ 98 000 personnes dans le monde.En République Démocratique du Congo, cette firme a lancé officiellement ses activités en République Démocratique du Congo, le mercredi 11 février 2021, par le Président mondial du groupe Roche, Christoph Franz en présence de l’ancien ministre de la santé, Dr Eteni Longondo.Source : AGNES KAYEMBE/zoom-eco.net

voir plus
no image

RDC : Félix Tshisekedi tient à mettre en œuvre un Plan de développement des Territoires

10/05/2021

Le Président de la République Démocratique du Congo a exprimé cette volonté au cours de la deuxième réunion du Conseil des ministres tenue ce vendredi 7 mai 2021.A travers ce plan, il sera question de doter les Entités Territoriales Décentralisées (ETD) d’un budget qui leur permette de financer certains projets. Il s’agit notamment de la construction d’infrastructures de base, des routes de desserte agricole et des stations d’adductions d’eau.Le Président Tshisekedi a encouragé les membres du Gouvernement à y contribuer.En effet, l’état de sous-développement des territoires reflète à suffisance l’image de l’ensemble du pays. Ce qui se traduit par le faible classement du pays.En 2019, la valeur de l’Indice de Développement Humain ( IDH) de la République Démocratique du Congo s’établit à 0,480 plaçant ainsi le pays dans la catégorie « développement humain faible » et au 175 ème rang parmi 189 pays et territoires.Aussi, la République Démocratique du Congo dispose un plan national stratégique de développement (PNSD) qui va de 2017 à 2021.Le PNSD s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la vision pour le développement et l’émergence du pays à l’horizon 2030, tracée par le Président de la République en 2011.Il constitue une opportunité de transcrire, dans un cadre programmatique cohérent de développement du pays, sa vision et ses ambitions d’émergence à la hauteur de ses potentialités et ses défis de développement humain.Avec la volonté exprimée par le Chef de l’Etat congolais de développer les territoires, le PNSD servira de boussole pour guider les membres du Gouvernement à concrétiser cet engagement.Il faudra aussi des moyens conséquents et surtout une bonne dose de volonté politique pour y arriver.C’est pourquoi Félix Tshisekedi a encouragé les membres du Gouvernement à y contribuer.Nadine FULA/zoom-eco

voir plus
no image

RDC : 15 institutions de financement du développement réitèrent leur soutien au secteur privé congolais

10/05/2021

Ce premier séminaire inaugural a été organisé et animé par Proparco et par la Société Financière Internationale « SFI ».C’est ce qui ressort d’un communiqué de la Banque mondiale rendu public ce jeudi 6 mai 2021.Au cours de ce forum sur la RD-Congo, les institutions de financement de développement ont émis le vœu d’explorer différentes problématiques.Elles entendent d’intensifier le dialogue avec les principaux acteurs du monde économique, secteur privé et public, pour identifier des synergies et axes de travail et travailler ensemble sur des réformes permettant de renforcer l’écosystème congolais.Il sera également question d’appréhender les défis et opportunités du secteur de l’énergie, pour favoriser l’accès à l’énergie pour le plus grand nombre; favoriser l’inclusion financière et développer des solutions innovantes pour améliorer l’accès au financement des PMEs.Il faudra penser également à intégrer les leçons apprises dans d’autres pays dans lesquels la collaboration entre IFD est accrue et collaborer pour améliorer le climat des affaires et augmenter les investissements dans le pays.Pour rappel, le premier Forum des Bailleurs en RD-Congo, est un évènement qui s’inscrit dans la continuité du Forum mondial annuel des Bailleurs de fonds du secteur privé opérant dans les pays fragiles.Il a été lancé en 2019 avec l’appui de l’Université d’Oxford, avec comme but d’améliorer la coopération et collaboration avec les IFD dans ces zones géographiques difficiles, de mutualiser et coordonner les ressources et efforts en vue d’obtenir des résultats plus tangibles et rapides en termes de développement.A cet égard, les IFD et agences de développement actives en RD-Congo ont réitéré le rôle crucial qu’elles peuvent jouer pour soutenir les investissements du secteur privé et l’entrepreneuriat et ainsi générer de la croissance et des emplois.Le forum pour la RD-Congo a souligné en outre la volonté des IFD et agences de développement de coopérer, ainsi que de partager et de récolter les expériences des différents acteurs économiques en RD-Congo.source : zoom-eco.net

voir plus

no ad

Agenda

Pas de programme