no ad
no image

Port en eaux profondes de Banana : Kinshasa accélère les choses pour remplir toutes les obligations suspensives avant la date butoir du 11 décembre 2022

Le Président de la République, Félix Tshisekedi,  lors du Conseil des ministres  du 29 juillet 2022, a salué les avancées significatives enregistrées par le Gouvernement dans la matérialisation du projet du Port en eaux profondes de Banana.
A cet effet, le président a pris pour exemple l’effectivité des paiements pour les opérations d’expropriation des riverains présents sur le site de Banana. Cependant,  il reste d'autres obligations,  de la part du gouvernement congolais   pour le démarrage effectif des travaux sur le site. 
Ce site devra abriter un port en eaux profondes ouvert sur l'océan Atlantique, un futur hub pour les échanges commerciaux, qui constituera une opportunité de créationdes milliers d’emplois et d’amélioration des conditions de vie consécutive à la dynamique socio-économique qui en découlera. 
"Considérant le délai imparti pour remplir les obligations suspensives décidé lors de la signature de la convention amendée et consolidée le 11 décembre 2021 qui tend àl’échéance, le 11 décembre 2022, le Président de la République a invité les membres du Gouvernement concernés, chacun dans la limite de ses  prérogatives, à maximiser les efforts pour une parfaite coopération afin que l’ensemble de ces conditions suspensives soient satisfaites à la fin du mois d’octobre prochain", rapporte le compte rendu de la réunion du Gouvernement. 
Le Premier Ministre a été chargé de faire le point tous les quinze jours, à dater du Conseil des Ministres du 12 août 2022, sur le niveau de satisfaction des clauses concernées jusqu’à maturation. 
Rappelons que c'est depuis le 31 janvier dernier que le chef de l'Etat avait posé la première pierre pour la construction de  cet ouvrage.  Pour ce Port en eaux profondes de Banana,  le Gouvernement de la RDC  est en contrat avec la firme DP Word des Émirats Arabes Unis.

PAR DESKECO